Les âmes soeurs Index du Forum Les âmes soeurs

 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

LES BARRAGES THERAPEUTIQUES

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les âmes soeurs Index du Forum -> SANTE BEAUTE ET BIEN ETRE -> -> MEDECINES PARALELLES
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
MISSCHIP
Modérateur principal
Modérateur principal

Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2007
Messages: 2 656
Localisation: Aix en Provence

MessagePosté le: 26.10.09 09:09    Sujet du message: LES BARRAGES THERAPEUTIQUES Répondre en citant


Les "barrages" en thérapeutique 
Parfois un traitement ou une médication semble inefficace ou ne donne pas le résultat que l'on est en droit d'attendre.
Pourtant, les recommandations hygiénistes ou alimentaires ont été bien appliquées… mais n'ont pas été suivies d'améliorations importantes ou de guérison durable. On peut être en présence d'un malade hyperactif ou bien il s'agit simplement de la conséquence d'un "barrage" qui bloque toute l'action de la thérapeutique employée. La notion de "barrage" découle de la découverte de l'électro-acupuncture des travaux de Völl.
Le corps peut être encrassé par d'innombrables informations ou messages électromagnétiques qui reflètent les "chocs toxiques" que nos cellules ont subies ou mémorisées par diverses situations pathologiques. Ces mémoires altèrent l'équilibre énergétique des méridiens. Elles créent des "barrages", véritables obstacles à la dynamique de l'énergie vitale dans les méridiens.
Pour obtenir un véritable retour à la santé, il faut alors "lever les barrages". Quels sont ces barrages ? Il faut donc identifier avec précision le type de blocage qui empêche tout résultat thérapeutique.
Le circuit oscillant d'une cellule peut être perturbé, s'il existe un phénomène anormal que l'on nomme ici barrage.
  1. Les vaccins (même administrés plusieurs années auparavant)
    Perturbations du système de réaction immunologique et de l'information cellulaire.

    * Utiliser un draineur homéopathique ainsi que divers antidotes adaptés à chaque vaccin. Envisager la thérapie séquentielle homéopathique.

     
  2. Certains médicaments allopathiques au long cours
    Les antibiotiques, les anti-dépresseurs, les tranquillisants, les somnifères, les corticoïdes, les analgésiques, les anti-inflammatoires, les anovulants, sont des voleurs de vitamines, de minéraux, d'acides aminés. Ils nuisent à la flore intestinale et provoquent des accidents gastriques, hépatiques.

    * La paix thérapeutique est une nécessité à retrouver au plus tôt. Le défi actuel est de faire face aux pathologies sans le concours de substances toxiques. Utiliser des probiotiques pour refaire la flore intestinale malmenée et effectuer des cures de charbon activé.

     
  3. Les drogues sociales
    Le tabac, les alcools, le café, le cola, les drogues, sont des substances "naturelles" toxiques, véritables poisons nervins qui dilapident la réserve d'énergie vitale (énervation).

    * Remplacer graduellement par des substituts non agressifs pour aboutir à leur suppression complète puisqu'il s'agit d'anti-nutriments. Programme de désintoxication et, au moment du sevrage, utiliser la vitaminothérapie.

     
  4. Les amalgames dentaires
    L'intoxication chronique au mercure peut résulter de l'implantation d'amalgames dentaires et endommager le cerveau, le coeur, les poumons, le foie, les reins, la glande thyroïde, l'hypophyse, les surrénales, les cellules sanguines et déprimer le système immunitaire du corps.

    * Remplacer les amalgames dentaires et les composés mercuriels par des matériaux alternatifs en faisant appel à un dentiste holiste. La dépose d'amalgames toxiques doit être accompagnée par la prise de charbon végétal activé, de chlorelle, de vitamine C.

     
  5. Les prothèses
    Les prothèses mammaires, prostatiques et autres ont été accusées de provoquer divers syndrômes (lupus érythémateux disséminé, sclérodermie, polyarthrite rhumatoïde...) et d'affaiblir le système de défense immunitaire.

    * Utiliser une médication de reconstitution immunitaire active.

     
  6. Le stérilet
    Ce corps étranger est responsable de l'affaiblissement de l'immunité et participe au phénomène de destruction de l'énergie vitale nerveuse (énervation). Le port du stérilet double les besoins en fer. 28 % des femmes porteuses d,Un D.I.U. sont carencées et anémiées.

    * Utiliser un autre moyen de contrôle de la fécondité.

     
  7. Les cicatrices (Même anciennes)
    Rupture de la circulation énergétique de certains méridiens. Identifier et évaluer le degré de toxicité d'une cicatrice et la neutraliser.

    * Pratiquer la neuralthérapie ou la micropuncture locale autour des cicatrices.

  8. La pollution électromagnétique et géotellurique
    Certaines maisons sont de véritables lieux de décharge énergétique et empêchent toute action médicamenteuse en mobilisant toute l'énergie corporelle.
    La proximité de lignes à haute tension, l'usage de vêtements synthétiques peuvent être des freins à certains traitements.

    * Pratiquer une expertise géobiologique et une correction des lieux d'habitation.
    Remplacer les vêtements "électriques" par des habits en fibres naturelles.

     
  9. Les sources de radiations nocives
    Les fours à micro-ondes, la T.V., les ordinateurs, les téléphones cellulaires (mobiles)… produisent des radiations nocives, insidieusement et sont responsables de multiples pathologies telles que irritabilité, nervosité, dépression, insomnie, troubles de comportement, perturbation de la fonction de reproduction, modification du rythme cardiaque, cataracte...
    L'immunité est malmenée par une agression sournoise contre l'organisme.

    * Se tenir très éloigné de ces sources de pollution électro-magnétique et micro-cellulaire.
    Neutraliser les effets néfastes des ordinateurs, TV,... par la pose de dispositif de protection.

     
  10. Les parasites intestinaux
    Vers, parasites intestinaux, champignons, amibes, Candida albicans sont des "voleurs" de vitalité et de plus, ils produisent des déchets qui intoxinent l'organisme.

    * Utiliser un traitement antiparasitaire avec un vermifuge adapté au parasite identifié, accompagné d'E.P.P., de charbon activé et également d'un nettoyage complet de l'intestin par l'irrigation colonique. Une regénération de la flore intestinale est indispensable.

     
  11. Le dysfonctionnement intestinal
    L'activité de la flore bactérienne intestinale est d'une importance capitale. Constipation opiniâtre ou diarrhée chronique sont des empêchements à une action thérapeutique au niveau de la muqueuse intestinale.

    * Régulariser l'activité gastro-intestinale par une alimentation bien choisie et pratiquer des lavements coloniques appropriés. Prévoir l'emploi de bactéries gastro-intestinales et d'enzymes digestifs.

     
  12. L'eau polluée
    La présence de nitrites provenant de l'agriculture, de chlore provenant des stations de désinfection des eaux, de fluor ajouté à certains réseaux de distribution municipale peut nuire grandement à l'effet de certaines thérapies (homéopathie, élixirs floraux...). Nitrites, chlore, fluor sont des chélateurs de vitamines et d'oligo-éléments.

    * Utiliser de l'eau filtrée par osmose, ou distillée, ou déminéralisée ou une eau de source exempte de tout polluant.

     
  13. Le grignotage alimentaire
    La multiplication des prises alimentaires durant la journée empêche tout repos digestif nécessaire et provoque un épuisement organique. Les en-cas, destinés au grignotage entre les repas, sont souvent constitués d'aliments dépourvus d'intérêt nutritionnel.

    * Réduire la fréquence des repas par une discipline nutritionnelle cohérente.

     
  14. Le manque de sommeil
    L'absence de repos suffisant détruit le capital d'énergie nerveuse, rendant impossible tout résultat thérapeutique par une médication de stimulation.

    * Respecter les rythmes de repos nocturne, de façon impérative et favoriser les heures de sommeil avant minuit.

     
  15. Les boucles d'oreille (de nez, de lèvres...)
    Les précautions anti-infectueuses sont souvent insuffisantes, les zones de perforation dans des zones très vascularisées font constater l'apparition de violents maux de tête frontaux, de troubles visuels, de surdité unilatérale, de vertiges, de douleurs faciales, d'hyper-nervosité, de diminution de concentration intellectuelle, de diminution de l'attention et de la mémoire et de sensibilité face aux états infectieux.

    * Déterminer à l'aide de détecteur de point d'acupuncture les zones neutres ou les moins sensibles, évitant ainsi la sollicitation inutile du système immunitaire.

     
  16. L'état émotionnel
    Les situations de stress permanent dans la vie familiale, professionnelle ou autre, les deuils, affectent le système nerveux central et par la même, le système immunologique.
    Les peurs intenses, les phobies tenaces sont des barrières à effacer.

    * Il convient de pratiquer, en parallèle à toute thérapie, une visualisation créative, une programmation positive et dynamique.
    La vie spirituelle, la vie de prière sont des facteurs puissants de guérison.

     
  17. Les toxiques de la mode et de l'esthétique
    Les vernis à ongles, les colorants capillaires, les déodorants sont des produits dont les effets pervers et sournois peuvent atteindre le système hépatique et immunitaire.

    * Éliminer totalement ces substances toxiques pour les remplacer par des produits dont l'innocuité est totale et certaine.
    Prévoir l'utilisation de chlorelle, de chlorophylle, et de complexe vitaminique.

  18. Le tatouage
    Qu'il s'agisse de tatouage d'ordre ethnique ou ornemental, cette pratique est pourvoyeuse de substances toxiques indélébiles qui peuvent intervenir jusqu'au niveau sanguin, hépatique, sur un organe proche de la zone traitée... et affecter le système immunitaire.

    * La chlorelle, la chlorophylle, les mégadoses de vitamine C semblent avoir un effet de neutralisation.

     
  19. Les polluants professionnels
    Certaines professions sont "à risques". L'utilisation, les contacts fréquents ou prolongés avec l'amiante, le mercure, les produits pétroliers, les pesticides, le charbon des mines, la suie de ramonage, la fabrication ou transformation du cuivre, les peintures, les colorants, les teintures, les encres d'imprimerie et bien d'autres substances absorbées, inhalées... sont des sources d'intoxination qui par un affaiblissement organique chronique empêchent le système immunitaire d'être actif.

    * La chlorelle, la chlorophylle, le charbon végétal, sont à utiliser ; la thérapie séquentielle homéopatique est à mettre en œuvre.

     
  20. Les anesthésiants
    Les produits anesthésiants sont des voleurs de vitamines, de minéraux. Ils sont accusés d'être perturbateurs de l'équilibre gastro-intestinal et peuvent provoquer des accidents hépatiques, vasculaires…

    * Utiliser la thérapie séquentielle homéopathique.

     
  21. Les transfusions sanguines
    Les transfusions sanguines font l'objet d'un commerce très particulier à l'échelle planétaire. De nombreux dangers inhérents à cette pratique permettent de contester le dogme médical de la transfusion sanguine universalisée. On doit connaître les risques : état de choc, coma, paralysies, transmission du tréponème de la syphilis, des hématozoaires du paludisme, du virus de l'hépatite d'inoculation, troubles rénaux, lésions pulmonaires ou cérébrales, embolie… Les accidents peuvent être immédiats ou retardés.

    * Pratiquer l'auto-transfusion ou utiliser des produits alternatifs : dextrose, plasmion, solution saline selon Quinton, lait de coco, sang blanc artificiel…

L'homéopathie peut être très utile pour lever des barrages toxiniques. Par exemple :
  • Psorinum ou Sulfur pour les terrains psoriques,
  • Thuya ou Natrum sulfuricum, pour la sycose,
  • Phosphorus, pour les sujets hyperactifs…
Parmi les suppléments alimentaires disponibles sur le marché, nous pouvons suggérer :

La phytothérapie peut aussi être utilisée en cas de "barrages".
  • Paù d'Arco Lapacho (écorce d'un arbre bresilien utilisé en décoction)

_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 26.10.09 09:09    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les âmes soeurs Index du Forum -> SANTE BEAUTE ET BIEN ETRE -> -> MEDECINES PARALELLES Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.