Les âmes soeurs Index du Forum Les âmes soeurs

 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Une lycéenne violentée par sa famille

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les âmes soeurs Index du Forum -> LA VIOLENCE PARLONS - EN -> Violence physique, viol-menaces-intimidation-coups et blessures
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
hésy
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2007
Messages: 4 427
Localisation: Essonne

MessagePosté le: 12.11.08 04:50    Sujet du message: Une lycéenne violentée par sa famille Répondre en citant

Une lycéenne violentée par sa famille car elle refusait un mariage forcé en Algérie

Une lycéenne de 18 ans d'origine algérienne a été victime de violences aggravées de la part de sa famille, la semaine dernière à Toulon, parce qu'elle refusait d'être mariée en Algérie à un homme de 30 ans et entretenait une relation avec un jeune homme non musulman.
La jeune fille, qui a été enlevée et séquestrée quelques heures, a eu le visage et l'abdomen lacérés par un couteau. Le parquet de Toulon a ouvert une information judiciaire pour "enlèvement, séquestration, violences aggravées", confiée au juge d'instruction Jean-Pierre Buffoni.

L'affaire remonte au 4 novembre. Ce jour-là, la jeune fille qui, après une dispute avec son entourage familial, habite depuis une semaine avec son petit ami, comme elle élève de terminale dans un lycée toulonnais, est attirée dans la rue et enlevée en voiture par sa famille, selon une source policière.

Forcée à rentrer au domicile familial situé dans un quartier excentré de Toulon, elle y subit des violences.

Selon une autre source, proche du dossier, la jeune fille, maintenue par ses deux soeurs, âgées de 14 et 16 ans, a été corrigée par sa mère, âgée de 52 ans et de nationalité algérienne.

Cette dernière a, selon cette source, utilisé un couteau et marqué sa fille au visage, sur les deux joues. Avec la lame, elle a également tracé les lettres U, T et E sur le ventre de la jeune femme. Enfin, elle lui a glissé le couteau au niveau du sexe, lui faisant une légère entaille.

Dans la nuit du 4 au 5 novembre, la victime a finalement réussi à prendre la fuite et s'est présentée vers 01H00 au commissariat central de Toulon pour déposer plainte.

Dans un premier temps, elle n'a évoqué que la séquestration et les marques sur son visage. Mais, le 6 novembre, accompagnée de son petit ami, elle est revenue pour une nouvelle déposition et a montré aux enquêteurs son ventre.

Selon la source proche du dossier, un examen gynécologique a confirmé ses dires, réfutant notamment l'hypothèse d'une auto-mutilation. Une interruption totale de travail de cinq jours lui a été délivrée.

Le 7 novembre, sa mère et ses deux soeurs ont été interpellées et placées en garde-à-vue. Elles ont nié les faits mais, au terme d'un prolongement de la garde-à-vue, la mère a finalement reconnu avoir enlevé et séquestré sa fille.

Egalement arrêtés, le père de famille et un frère de la victime, âgé de 10 ans, ont de leur côté dit aux policiers qu'il ne s'était rien passé. Aucune poursuite n'a été retenue à leur encontre.

La mère et les deux soeurs ont quant à elles été remises en liberté sous contrôle judiciaire avec obligation de pointer toutes les semaines au commissariat et confiscation de leur passeport.

_________________


"Dieu a caché aux hommes le plaisir de mourir pour qu'ils aient le courage de vivre"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 12.11.08 04:50    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Pinson
Petit Ange
Petit Ange

Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2008
Messages: 79
Localisation: Belgique

MessagePosté le: 12.11.08 10:24    Sujet du message: Une lycéenne violentée par sa famille Répondre en citant

Cela me rappelle trop, ce "fait divers" appelé "affaire Sadia"chez moi,en Belgique...un de mes proches connaissait Sadia En pleurs


Pour rappel


Mis en ligne le 31/12/2007
Le juge d'instruction l'a inculpé comme co-auteur de l'assassinat de sa fille.
Nos confrères du "Soir" annonçaient samedi sur leur site internet l'arrestation de Mudusar, le frère et meurtrier présumé de Sadia, cette jeune fille d'origine pakistanaise, assassinée il y a deux mois à Lodelinsart pour avoir refusé de se soumettre à un mariage arrangé. Une information reprise dès le lendemain par les journaux parlés du matin et par l'édition dominicale de "La Dernière Heure" qui fût néanmoins démentie un peu plus tard dans la journée par le Parquet de Charleroi.
C'est en réalité le père de Sadia, Tarik Mahmood Sheikh, qui a été appréhendé et mis en garde à vue samedi après-midi par les enquêteurs de Charleroi. Après avoir été longuement entendu par le juge d'instruction de la Serna, l'homme a alors été placé dimanche sous mandat d'arrêt et écroué à la prison de Jamioulx. "Nous disposons d'un faisceau d'éléments concordant qui nous permet d'inculper monsieur Sheik comme co-auteur de l'assassinat de sa fille, a ainsi expliqué le 1er substitut de Procureur du Roi Daniel Marlière sans pour autant fournir de précision quant à la nature de ses éléments.
Commanditaire
Bien que l'enquête soit encore loin d'être terminée, il semble donc que les enquêteurs disposent désormais d'indices suffisants pour soupçonner le père de Sadia d'avoir, en quelque sorte, commandité l'assassinat de sa fille. Une thèse réfutée par la famille, qui par le biais de leurs avocats, avaient récemment démenti les accusations de "crime d'honneur" et de "mariage forcé" et parlé de "dispute familiale ayant dégénéré" (LLB 22/12). Les proches de Sadia n'ont d'ailleurs pas manqué de rappeler récemment que la jeune fille était en rupture avec ses parents, qu'elle vivait cachée depuis plusieurs mois et qu'elle et son petit ami avaient reçu des menaces de la part de sa famille.
Devant la prison de Jamioulx dimanche soir, maître Jean-Paul Dumont a précisé que son client n'était pas en aveux et que lui et sa famille étaient "très accablés" par tous ces évènements. Le père de Sadia comparaîtra dans les cinq jours devant la Chambre du conseil qui devra statuer sur son mandat d'arrêt. Son frère Mudusar, qui reste le principal suspect dans cette affaire, est quant à lui toujours activement recherché par les enquêteurs. L'arrestation de son père amènera peut-être le jeune homme à se rendre aux forces de l'ordre.


l'histoire des uns ne sert malheureusement pas toujours de leçon à d'autres!!


non1


Triste Triste Triste Triste


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:36    Sujet du message: Une lycéenne violentée par sa famille

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les âmes soeurs Index du Forum -> LA VIOLENCE PARLONS - EN -> Violence physique, viol-menaces-intimidation-coups et blessures Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.